Les seins comme moyens d’expression: quel féminisme pour quel pays?

Publié le Mis à jour le

Amina c’est plus qu’un prénom, c’est une jeune fille de 19ans qui fout, je dois l’avouer, un sacré bordel, en Tunisie depuis quelques mois.

Les faits de l’espèce : Mars 2013, cette lycéenne crée une page facebook « Femen Tunisian Fanpage ». Cela fait d’elle la première FEMEN de Tunisie. Ensuite, elle envoie une photo d’elle au FEMEN, un groupe contestataire féministe basé en Ukraine. Seins nus, créant ainsi une véritable polémique en Tunisie et dans le monde.

amina-femen-tunisieAvec un maquillage pin-up, un rouge à lèvres d’actrice des années 50, elle prend la pause, une cigarette à la main. Sur son corps, elle arbore une inscription traduite de l’arabe : « Mon corps m’appartient et n’est l’honneur de personne ». Elle a l’air très sûre d’elle, et ses poses font fortement penser à Uma Thurman dans l’affiche du film Pulp Fiction. La tunisienne ne se limite pas là. Elle tag « FEMEN » sur le muret d’un cimetière. Cela conduit à son interpellation le 19 mai à Kairouan. Elle risque six mois de prison pour détention d’un spray d’auto-défense, ainsi que deux ans d’emprisonnement pour profanation de cimetière.

Dans cette Tunise qui panse encore les plaies laissées par le règne du tristement célèbre Ben Ali, le geste d’Amina est considéré comme une provocation et une insulte. Elle se voit bannie de tous les Lycées et subi un acharnement politique.Je ne vais pas m’amuser à vouloir juger le geste de cette jeune fille, mais parlons plus de la méthode qui a été employée par la jeune FEMEN.

Tout le monde connaît la méthode de protestation des FEMEN. Ces femmes se mettent topless dans la rue et crient fort leurs idées sur la libération de la femme jusqu’à ce que la police vienne les embarquer. Elles ont le don de choquer, on peut leur accorder cela, avec des slogans tels que « Fuck your morals » ou encore « Fuck religion ». Lorsqu’elles opèrent en Europe (sauf en Russie), on peut dire que leurs méthodes choquent, certes, mais les citoyens européens commencent à s’y habituer et elles s’en sortent avec des amendes ou des peines de prisons avec sursis.

 Les seins, une arme?

Mais pourquoi se mettre topless ? Elles ne pourraient tout simplement pas faire comme les anarchos-syndicalistes qui brillent par leur aptitude à foutre le bazar partout où ils passent ? Non, pour les FEMEN, la libération du corps de la femme est la pierre angulaire de leurs idées. Cette libération prend ses sources depuis les années hippies. En fait, il s’agissait plus précisément du mouvement de libération des seins. Ce mouvement était composé d’activistes qui militaient pour que les femmes aient le même droit que les hommes de se mettre buste nu sans être arrêtées pour atteinte à la pudeur. La libération des seins, et du corps de la femme aussi, est très importante dans les luttes pour les droits des femmes partout dans le monde. Il s’est illustré par le contrôle de la maternité, l’abolition des mutilations génitales, etc.. Ce mouvement apportait sa contribution à la désexualisation du corps féminin. La femme, dans tout son être a toujours été sexualisée. Cela traduit toutes ces imposition de la pudeur à la femme et pas à l’homme, des mutilations génitales afin de contrôler la sexualité des femmes avant même qu’elles ne deviennent femmes, ou encore le corps de la femme qui est en lui même tabou, source de tentation et qui doit être entièrement recouvert. Et c’est là que le « Fuck your morals » du FEMEN prend toute sa place. Aujourd’hui, et au delà de la désexualisation du corps féminin, les méthodes FEMEN veulent avant tout choquer et attirer un maximum d’attention sur leur revendication. Mais l’effet recherché peut être diffèrent. En Tunisie, tout comme en Russie d’ailleurs, elles ne sont pas vraiment les bienvenues.

Dans les sociétés conservatrices, les mouvements qui souhaitent révolutionner ces dites sociétés jouent le jeu stratégique de « chacun sa merde »

La première remarque qu’il faut noter c’est que Amina ne reçoit pas beaucoup de soutien, même pas de sa famille, hormis un timide soutien de son père et un autre plus explicite d’un oncle qui avoue admirer son courage. Sa tante la traite de déséquilibrée mentale. La société civile, même la plus progressiste de Tunisie reste muette. Seules trois FEMEN d’Europe se sont rendues en Tunisie pour soutenir la jeune fille en se mettant buste nu devant le tribunal. Bah, elles ont fini menottées et subissent aujourd’hui même leur jugement. Suite à cela, le cas d’Amina s’est aggravé.. Devant écoper d’une simple amende, les acharnement sur elle ont atteint leur paroxysme lorsqu’elle est aujourd’hui poursuivie pour association de malfaiteurs. Les malfaiteurs en question, ce sont les FEMEN.

Les Femen donnent un argument au gouvernement et aux islamistes qui caricaturent déjà les féministes en athées dévergondées, Elles ont aggravé la situation d’Amina, nous dit l’une des anciennes présidentes de l’association des femmes démocrates, Bochra Belhaj.

Son avocate et ancienne résistante au régime de Ben Ali confie : » Je soutiens Amina, mais je ne suis pas d’accord avec son moyen d’action. Dans notre société, si on veut défendre le droit des femmes, on doit prendre en compte l’état d’esprit des gens. La provocation est contre-productive ».

Si Amina n’est pas soutenue, c’est parce que déjà beaucoup ne comprennent pas son geste, et surtout les mouvements et associations ne veulent pas prendre partie pour pas que cela fasse régresser leurs causes. En d’autres termes : « Amina, t’es mignonne, mais démerdes-toi ».

Le cas d’Amina me fait penser à cette égyptienne, Aliaa Magda Elmahdy, une FEMEN qui avait posé nu pendant le printemps arabes pour dénoncer la violence, le racisme et le voile en Egypte. Ben pareil que Amina, aucun soutien sauf celui à l’international. Même le Mouvement de la Jeunesse du 6 Avril qui avait déclenché les révolutions arabes s’était officiellement désolidarisé d’elle. Le message était du genre : « Hey les mecs, nous on ne la connais pas cette meuf hein, elle est pas avec nous ».

Idem, à l’approche des années hippies, alors que l’homosexualité était encore considérée comme une maladie psychiatrique très souvent soignée par lobotomie, le lobbying gay et lesbienne se voyait refusé tout support de la majorité des mouvements de défenses des droits des femmes. Ces derniers œuvrant pour l’obtention des droits civiques pour les femmes,  ne voulaient en aucun cas être associés aux revendications homosexuelles afin que cela ne leur fasse pas perdre de la crédibilité. Mais ça, c’était avant.

Il n’existe pas de standard universel de revendications féministes

Montrer ses seins peut marcher dans certains pays. À ce titre, dans l’État de New York, les femmes ont parfaitement le droit de se promener topless sans être arrêtées. Et pourtant, d’autres États et pays d’Europe prohibent la nudité des seins pour les femmes, même à titre de moyen d’expression.

Le FEMENisme tend dès fois à la néo-colonisation. Ce groupe a fait une fixation sur la haine des religions et les seins comme moyen d’expression. C’est ainsi, et pas autrement que l’on changerai une société en faveur des droits des femmes. Pourtant il est nécessaire de contextualiser car comme je l’ai toujours dit: les civilisations et les peuples n’évoluent pas au même moment, ni de la même manière. L’important est qu’elles évoluent. Toutes les femmes du monde n’ont en commun que leur sexe, les armes qu’elles possèdent varient fortement d’un point de la terre à un autre. Les seins peuvent-ils être utilisés comme moyens d’expression dans la société tunisienne d’aujourd’hui? Le silence de cette société face au geste d’Amina est assez révélateur.

Crédit photo: Menard Mickael

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s